Steven et Juliet

(ce titre est digne d’un groupe des années 80, j’assume)

J’ai découvert il y a quelques jours (toujours à la pointe de l’actualité) le livre 1001 films à voir avant de mourir de Steven Jay Schneider dont la première édition date de 2003. J’ai parcouru un peu cette liste et, malgré ma passion pour le septième art, je suis très loin d’avoir vu ou même entendu parler de tous ces films. Et, comme je n’ai pas de projet particulier pour les 4 prochaines années, je me dis « Pourquoi pas ? » (et aussi que, finalement, je ne suis pas assez forte en anglais pour retraduire Le Seigneur des anneaux)

Voici donc le premier post de, je l’espère, cette longue chronique.

Niveau méthodologie, quelques précisions :

J’ai acheté la dernière édition française de ce livre, qui date de 2011. D’après ce que j’ai pu lire dans différents articles ou blogs (vous vous doutez bien que je ne suis pas la seule à avoir des idées à la con), j’aurai deux remarques à faire :

-il existe des différences entre les éditions françaises et américaines. Non, Bienvenue chez les ch’tis n’apparaît pas dans l’édition américaine (pour ça, on attendra le remake avec Will Smith).

-le classement change d’années en années pour pouvoir faire rentrer les films récents sans augmenter la liste.

Je reviendrai sur ces différences dans quelques temps. Mais, après une première lecture de la liste, je commencerai par quelques films et réalisateurs qui n’apparaissent pas :

-Kitano, Coline Serreau, Alfonso Cuaron, Alan Parker

-Wall-e, Children of men, Dark Crystal, A l’est d’Eden, Ascenseur pour l’échafaud, Une journée particulière, Ghost Dog

J’en ajouterai sûrement d’autres au fur et à mesure.

Pour le choix des films, ce sera du hasard (un logiciel qui sort un numéro d’un chapeau sur fond sonore de roulements de tambour…). J’ai prévu de tous les regarder (même les connus par coeur : Les Tontons Flingueurs et même les « plus jamais ça » : Requiem for a dream) sachant que les trois Star Wars sont dans le classement, je visionnerai la trilogie d’un seul coup, de même pour Le Parrain (je regarderai le III par principe) et les Aliens et les Terminators. Deux exceptions par contre à cause de la durée : L’Hôpital et ses fantômes (deux saisons soit 11 épisodes de 55mn) et Shoah que je regarderai en plusieurs fois.

Enfin, pour chaque film, je proposerai un synopsis et une « critique » ou tout au moins un avis personnel sur le film en lui-même et sur sa place dans cette liste.

Voilà, j’espère que vous aimerez cette chronique et que vous aurez envie de voir ou revoir ces instants de cinéma.

Et ça commence ce soir avec Le troisième homme

Cliquez ici pour visualiser la liste complète

Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 Commentaires

  1. J’ai une encyclopédie du cinéma américain des années 30 à 50 qui ne mentionne pas le film de Charles Vidor « Gilda » avec Rita Hayworth…very strange it is…
    bon courage
    Monique

  2. Ping :32. Pandora and the Flying Dutchman / Pandora (1951)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *