82. Stand By Me (1986)

stand-by-meSynopsis : Quatre jeunes adolescents décident de partir à la recherche du corps d’un garçon disparu le long d’une ligne de chemin de fer.

Tiré du recueil de nouvelles de Stephen King Différentes Saisons (dont a également été tiré Les évadés et Un élève doué), Stand by me étonne tout d’abord par sa simplicité tant sur le scénario, la réalisation ou même l’ambiance. Peu importe l’histoire de ce corps que les enfants recherchent, l’intérêt de Stand by me réside dans le passage à l’âge adulte de cette petite bande. Et ce passage se fait le temps d’un week-end, d’une nuit, d’une aventure.

stand-by-me

Tout d’abord un mot sur le casting. On ne voit presque pas d’adultes de tout le film, mais plus des « jeunes adultes » dont Kiefer Sutherland et John Cusack. Le quatuor du film est interprété par Will Wheaton (les fans de Big Bang Theory et de Star Trek le connaissent bien), River Phoenix, Jerry O’Connell (inoubliable Sliders, les mondes parallèles) et Corey Feldman (habitué aux films avec des enfants de l’époque). Le must des enfants stars de l’époque, qui n’ont pas très bien fini cela dit en passant.

Le fait que l’on ne voit pas d’adultes ou presque ajoute à la beauté de l’histoire. Rob Reiner (encore lui) plonge le spectateur dans cette bande et en fait le cinquième membre. Les gros mots, les bêtises, les prises de risque, les confidences, chaque élément qui forge cette petite bande est partagée avec le spectateur. Et c’est avec beaucoup de tendresse que l’on passe avec cette bande la barrière de l’âge adulte.

Rob Reiner se permet également d’ouvrir la discussion sur la place sociale que l’on prend dès l’enfance. Car les quatre enfants sont différents et issus de familles différentes. Ainsi, à la veille de rentrer au collège, ils savent déjà qu’ils seront séparés par leurs parcours et ce que l’on attend ou pas d’eux. Même si ils vont essayer de lutter contre cela et de devenir ce qu’ils souhaitent.

Je n’irai pas plus loin, je vous laisse découvrir cette très belle histoire. Et parce que vous la chantonnez certainement depuis le début de cette article, je vous met le clip de la chanson Stand by me tourné pour le film avec River Phoenix et Will Wheaton :

Note : 8 /10 – Un petit bijou.

RDV pour le prochain film : Samedi soir, dimanche matin (Karel Reisz, 1960)

Fiche technique

Réalisation : Rob Reiner

Pays d’origine : Etats-Unis

Durée : 89 minutes

Acteurs/Actrices : Will Wheaton, River Phoenix, Jerry O’Connell, Corey Feldman

Lien IMDB

Cliquez ici pour découvrir le projet

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.