64. Easy Rider (1969)

easy_rider,1Synopsis : Wyard et Billy quittent Los Angeles sur leurs motos pour assister au Carnaval de la Nouvelle-Orléans.

Je ne dirai que quelques mots du film. Si vous ne l’avez pas vu, il n’est jamais trop tard. Dennis Hopper filme deux copains qui, après avoir vendu de la drogue, partent  à travers les Etats-Unis et croisent les différentes facettes de l’Amérique des années 60. Rien de plus. La réalisation n’a en soi rien d’extraordinaire. Et pourtant…

Easy Rider présente les Etats-Unis des années 60. Les héros vont croiser des hippies, ceux qui font encore aujourd’hui le mythe de Woodstock et des conservateurs, qui font encore l’Amérique réactionnaire d’aujourd’hui. Le film dresse un portrait des Etats-Unis, des évolutions sociales de l’époque. Mais le tableau reste encore d’actualité. Et surtout, les années passant, le besoin de liberté exposé dans Easy Rider reste tellement actuel.

Ce besoin de liberté se retrouve dans les récits du tournage qui reste mythique. Rien n’est préparé, rien n’est prêt. Dans la scène où Peter Fonda, Dennis Hopper et Jack Nicholson discute autour d’un feu de camp, ils absorbent réellement des substances illicites devant la caméra.

Le montage du film est surréaliste. Dennis Hopper s’enferme seul avec les bandes pour faire naître un film de 4h30. Comme si, comme les héros du film, Dennis Hopper avait foncé sur la route. Et pourtant, de ce désordre est né une idée du cinéma. Ce qu’on appelle le Nouveau Hollywood, qui pendant quelques années mettra en avant les réalisateurs et non les producteurs. Un cinéma qui ose briser les tabous, qui ose mettre en avant la contre-culture américaine.

Après 1h30 de film, il reste cette envie, Steppenwolf dans le MP3, de mettre sa vie sur pause. Même si le monde n’aime pas la liberté des autres et cherchera toujours à vous arrêter en pleine course.

Note : 8/10 – Pour le mythe.

RDV pour le prochain film : Capitaine Blood (Michael Curtiz, 1935)

Fiche Technique

Réalisation : Dennis Hopper

Pays d’origine : Etats-Unis

Durée : 94 minutes

Acteurs/Actrices : Peter Fonda, Dennis Hopper, Jack Nicholson

Récompenses : Prix de la meilleure première œuvre au festival de Cannes 1969.

Lien IMDB

Cliquez ici pour découvrir le projet

 

 

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.