54. Agent Secret / Sabotage (1936)

affiche-Agent-secret-Sabotage-1936-3Synopsis : Karl Verloc, propriétaire d’un cinéma, est surveillé par Ted, policier planqué chez l’épicier voisin. Il est soupçonné de saboter l’électricité de la ville. Pour obtenir des informations, Ted se rapproche de Mme Verloc et de son jeune frère Steve.

Le premier des 18 films d’Hitchcock présents dans cette liste. L’exercice est très dur car je voue une admiration profonde pour Alfred Hitchcock. Après avoir vu le film, j’ai lu le passage le concernant dans le livre d’entretien de Hitchcock par Truffaut. Il est assez marrant de voir que ce film est décrit par Hitchcock lui-même comme un film bâclé mais qu’il a été sélectionné dans cette liste.

C’est un film extrêmement bien réussi. D’une part pour sa réalisation et d’autre part pour son scénario. Adapté d’un roman de Joseph Conrad, Agent Secret semble être un polar classique alors qu’il diffère sur tout un tas de points. Alfred Hitchcock évite les deux principaux écueils de ce genre de film : l’homme accusé à tort et la police qui ne comprend rien à rien. Ici, nous avons un vrai méchant et un policier qui comprend très bien ce qui se passe. Car toute la tension ne réside pas dans le duo méchant/policier mais dans l’avenir du personnage féminin et de son frère. Le premier titre sous lequel est sorti le film, The Woman Alone, transcrit bien le scénario.

Pour ce qui est de la réalisation, alors que le début du film est assez lent, afin de bien poser les personnages, les deux scènes de dénouement sont très longues mais très rythmées. La scène du meurtre de Mr Verloc est la scène la plus commentée de ce film. Pour ma part, j’ai été davantage marquée par la scène où le frère de l’héroïne transporte sans le savoir une bombe. Elle lui a été confiée par Mr Verloc pour être déposée avant qu’elle explose. Le garçon va s’attarder tout au long du chemin et la bombe finira par exploser dans le tramway tuant le garçon au passage. Ce que cette scène a de remarquable, c’est la montée de stress qu’elle procure. Hitchcock filme toutes les horloges au passage de l’enfant. A chaque fois qu’il se fait arrêter par une personne extérieure à l’histoire, Hitchcock fait un gros plan du visage de l’enfant où l’on peut lire  l’inquiétude d’arriver en retard pour déposer le paquet. Et finalement, le spectateur a également peur qu’il arrive en retard car il paraît inconcevable de tuer cet enfant. Je trouve que c’est là que demeure le talent d’Hitchcock.

Je noterai également une petite trouvaille de réalisation assez impressionnante. La salle de cinéma collée au salon des protagonistes, ce qui fait que tous les bruitages des films, les coups de feux, par exemple, semble venir du salon.

Note : 8/10 – Une belle maîtrise du suspense.

RDV pour le prochain film : Inglourious Basterds (Quentin Tarantino, 2009)

Et clin d’oeil du hasard, un extrait de Agent secret apparaît dans Inglourious Basterds :

vlcsnap-2013-03-22-18h33m18s236

 

 

 

 

 

 

 


 

Fiche Technique

Réalisation : Alfred Hitchcock

Pays d’origine : Royaume-Uni

Durée : 76 minutes

Acteurs/Actrices : Sylvia Sidney, Oskar Homolka, Desmond Tester, John Loder

Lien IMDB

Cliquez ici pour découvrir le projet

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.