27 Bonus. Saga Die Hard

Même si pas mal de temps s’est écoulé depuis la chronique du premier volet de la saga Die Hard : Piège de cristal, voici en quelques lignes le résumé de mon week-end avec John McClane

44449Die Hard 2 / 58 minutes pour vivre (1990)

Synopsis : John McClane attend sa femme qui doit atterrir à l’aéroport. Malheureusement, des terroristes vont prendre en otage l’avion.

De très loin, le plus faible des Die Hard. J’y trouve une seule raison : la caricature poussée à l’extrême. Même si le côté « au mauvais endroit, au mauvais moment » est pleinement utilisé dans ce volet, la caricature transforme Brunce Willis en film de Steven Seagall, alors qu’on n’attend pas du tout la même chose de ces deux acteurs.

Tout est exagéré, à commencer par le jeu des acteurs. Et surtout, ce qui deviendra l' »esprit » Die Hard n’apparaît pas dans ce volet : l’humour de Bruce Willis. Tout est sérieux, très premier degré alors que les clichés et les personnages sont grotesques.

Note : 3/10 – Pas grand chose à en dire, je n’aime pas.

 Réalisation : Renny Harlin

Pays d’origine : Etats-Unis

 Durée : 124 minutes

Acteurs/Actrices : Bruce Willis, Bonnie Bedelia, William Atherton

Lien IMDB

Die Hard with a vengeance / Une journée en enfer (1995)

Synopsis : Un terroriste fait exploser un magasin et exige que John McClane réponde à une série d’énigmes pour éviter d’autres explosions.

A l’inverse, certainement mon Die Hard préféré. Plusieurs raisons plus ou moins objectives à cela. Déjà, c’est le retour de l’humour et de l’ironie Die Hard : de la petite phrase méchante à foison avec cet inimitable ton mesquin de Bruce Willis. Ensuite, la présence de Samuel L. Jackson ajoute beaucoup au film. Face à un John McClane au fond du trou, Zeus tient parfaitement le rôle de compagnon (et compense la prestation médiocre de Jeremy Irons). Et surtout, je trouve l’idée des énigmes géniale. C’est original, contrairement à d’autres fils du scénario comme le frère de Hans Gruber (!).

Note : 7/10 – Ne serait-ce que pour l’énigme de l’eau à transvaser.

Réalisation : John McTiernan

Pays d’origine : Etats-Unis

Durée : 115 minutes

Acteurs/Actrices : Bruce Willis, Samuel L Jackson, Jeremy Irons

Lien IMDB

Live Free or Die Hard / Die Hard 4 : Retour en enfer (2007)

Synopsis : Un terroriste hacker fait tourner en rond le FBI et John McClane

Après avoir refusé pendant 5 ans de voir ce film, j’ai finalement cédé face à « je me fais tout les Die Hard dans le week-end ». Et c’est fou comme parfois je suis suffisamment têtue au point de rater un super film.

Le scénario est plutôt classique au final : c’est toujours l’argent et non la cause politique que les terroristes visent. Toutes les ficelles de la saga sont utilisées : au mauvais endroit au mauvais moment (c’est même sur l’affiche), seul contre le méchant terroriste, je fais des blagues quand même. Par contre, c’est assez intelligent d’avoir transposé tout ça dans l’actualité technologique à travers l’utilisation des hackers et d’avoir du même coup fait de John McClane un personnage dépassé par son époque. Du coup, le personnage de Justin Long prend une ampleur assez intéressante (moins attentiste que Samuel L Jackson dans Die Hard 3).

Note : 7/10 – Génial, comme la première fois que j’ai vu Piège de cristal

Réalisation : Len Wiseman

Pays d’origine : Etats-Unis

Durée : 129 minutes

Acteurs/Actrices : Bruce Willis, Justin Long, Timothy Olyphant

Lien IMDB

20417688A Good Day to Die Hard / Die Hard : Belle journée pour mourir  (2013)

Synopsis : John McClane va secourir son fils en Russie.

Le tournage a à priori commencé. Ce volet sera realisé par John Moore (réalisateur de Max Payne et Dreamcatcher – Whou !) avec toujours Bruce Willis et Jai Courtney (une espèce de bête de muscles vu dans Spartacus).

On verra bien….

Sorti et vu depuis la première publication de cet article. Alors, comment vous dire, c’est pas que c’était nul. Mais, c’était tellement nul. A l’exception de la scène avec les tanks qui est plutôt sympathique, ce film n’a aucun intérêt. Le fonctionnement papa poule avait bien marché dans le 4, mais, pour celui-ci, on y croit pas vraiment. Et je n’évoque même pas le scénario auquel je n’ai rien compris, mais je ne suis pas sûre qu’il y avait quelque chose à comprendre

Note : 1/10 – Je préfèrerai regarder Krull le conquérant

Réalisation : John Moore

Pays d’origine : Etats-Unis

Durée : 97 minutes

Acteurs/Actrices : Bruce Willis, Jai Courtney, Cole Hauser, Amaury Nolasco

Lien IMDB

Cliquez ici pour découvrir le projet

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.