147. La Bataille de San Pietro / The Battle of San Pietro (1945)

Synopsis : Ce court documentaire retrace la Bataille de San Pietro, petit village d’Italie tenu par les Allemands durant la Seconde Guerre Mondiale.

La Bataille de San Pietro ressemble aux courts documentaires d’histoire visionnés au lycée. Et pour cause, il s’agit d’une commande de l’armée américaine. Mais John Huston livrera un film jugé antimilitariste mais surtout très réaliste.

Du coup, il existe deux versions de ce documentaire : la version officielle, censurée, avec un prologue du général Mark Clark et un montage ainsi que des images différentes (disponible sur archive.org) et la version non censurée, sans le prologue, avec des images bien plus trash et une durée différente, éditée par Wild Side dans les suppléments du film The Story of G.I. Joe. Et c’est cette deuxième version que j’ai regardée.

Le réalisateur retrace point par point la bataille de San Pietro avec un apport important de cartes et de chiffres. Mais la particularité de La Bataille de San Pietro est la différence entre le commentaire et les images, et le parti pris de John Huston d’exposer les erreurs de l’armée américaine, jusqu’au bombardement même du village. Les images de la destruction de la ville sont d’ailleurs très choquantes alors que le commentaire se contente d’expliquer comment la ville a été construite. Cette partie a par ailleurs été censurée.

Surtout, John Huston montre les morts de l’armée américaine. Une partie est filmée en décembre 43 quand il arrive sur place et une partie est reconstituée peu de temps après. Mais les hommes qui tombent à chaque mètre ne sont pas à mettre au crédit de la reconstitution. Le réalisateur va toucher l’horreur de la guerre et la filmer en 16 mm, caméra à l’épaule. Cette horreur, ces morts, John Huston les attribuent à l’armée américaine dont il expose les erreurs sans hésiter. Du coût de cette bataille jusqu’aux erreurs stratégiques qui vont provoquer la mort de 1100 hommes, John Huston n’épargne rien à l’armée. Ce qui amena cette dernière à introduire un prologue tout en distribuant le film en 1945, après la victoire pour contrebalancer les propos du réalisateur. Mais, malgré la censure, la liberté du réalisateur est respectée. Le sens même du message de La Bataille de San Pietro n’est pas changé. Et c’est ce qui rend la version non censurée d’autant plus intéressante. La justification de l’armée américaine est supprimée pour ne conserver que la brutalité dont John Huston voulait rendre compte.

Note : 9/10 – Encore un plaidoyer antimilitariste à voir

RDV pour le prochain film : La Souriante Madame Beudet (Germaine Dulac, 1922)

Fiche technique :

Réalisation : John Huston

Scénario : John Huston

Pays  : Etats-Unis

Durée : 31 minutes en version censurée et 37 minutes en version non censurée

Distribution : John Huston, Mark Clark

Lien IMDB

Cliquez ici pour découvrir le projet

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *