145. Vietnam, Année du Cochon / In the Year of the Pig (1968)

Synopsis : Vietnam, année du cochon, est un documentaire sur les origines de la guerre du Viêt Nam

C’est toujours compliqué de voir des années plus tard un documentaire réalisé durant l’histoire qu’il raconte. Quand Vietnam, année du cochon sort, les Etats-Unis viennent de vivre une défaite avec l’offensive du Têt. Les affrontements entre la police et les étudiants qui refusent cette guerre se sont généralisés et ont duré une bonne partie de l’été 68. L’opinion publique tourne à l’opposition à la guerre du Viêt Nam alors que la présence militaire sur place n’a jamais été ausi forte.

Vietnam, année du cochon est un plaidoyer contre la guerre. On y retrouve toutes les images ayant inspirés les scènes les plus marquantes des films comme Platoon, Full Metal Jacket ou Apocalypse Now. Des images chocs donc qui illustrent des propos de personnalités sûrement plus célèbres à l’époque qu’aujourd’hui. Ces interviews posent le contexte historique, de l’Indochine à la jeunesse de Hô Chi Min, tout en exposant la seule raison de cette guerre : la lutte contre le communisme.

Techniquement, rien d’exceptionnel à ce documentaire, il pourrait ressembler à n’importe quel autre documentaire diffusé sur Arte. Un assemblage de témoignages, un rapport assez froid sur la politique étrangère des Etats-Unis, un vrai questionnement sur l’utilité de ce conflit. Rien de très nouveau aujourd’hui. Mais c’est le contexte qui change. C’est 1968. Ce sont les débuts de la contestation. Et c’est le début d’une communication, à travers le cinéma, contre ce conflit. Des voix vont s’élever entre 1968 et 1970. Mais on peut voir à travers Vietnam, année du cochon, les prémices de tout cela. Et même s’il faut se remettre carrément dans le contexte de l’époque pour comprendre l’impact exact de ce documentaire, le courage de Emile de Antonio et son équipe transparaît malgré tout à travers un montage rapide allant crescendo d’une guerre française coloniale aux atrocités commises par l’armée américaine au Viêt Nam.

Note : 8/10 – Du courage donc….

RDV pour le prochain film : La Foule (King Vidor, 1928)

Fiche technique :

Réalisation : Emile de Antonio

Scénario : Emile de Antonio

Pays  : Etats-Unis

Durée : 104 minutes

Distribution : Harry S. Ashmore, Daniel Berrigan, Philippe Devillers, David Halberstam, Roger Hilsman, Jean Lacouture, Kenneth P. Landon, Thruston B. Morton, Paul Mus, Charlton Osburn, Harrison Salisbury, Ilya Todd, John Toller, David K. Tuck, David Werfel, John White

Lien IMDB

Cliquez ici pour découvrir le projet

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *