14. Zombie / Dawn of the dead (1978)

images (1)« Quand il n’y a plus de place en enfer, les morts reviennent sur terre… »

Synopsis : Un couple, Steve et Fran et deux flics, Peter et Roger, fuient la ville envahie par des zombies en hélicoptère. Ils atterrissent sur le toit d’un centre commercial dans lequel ils décident de finalement rester.

Bon, pas de surprise : Zombie, je connais, l’oeuvre de Romero aussi. Si vous ne l’avez pas vu, je ne peux que vous dire de le regarder au plus vite bien que je conseillerai de regarder d’abord La Nuit des Morts-vivants (dans la liste des 1001 donc la critique viendra un jour) si ce n’est déjà fait.

Romero est non seulement le maître du cinéma de zombies, mais aussi le maître du cinéma de zombies intelligent (le cinéma, pas les zombies, ça se saurait).

Dans ce volet des « …of the Dead », il angle sa caméra sur la société de consommation. Il va donc tout naturellement situer toute l’action, exception faite du premier quart d’heure, dans un centre commercial envahi par les zombies. Nos quatre protagonistes sont présentés dès les premières scènes comme des personnages humanistes. Que ce soit la première scène sur le plateau de télévision où Fran, le seul personnage féminin, refuse d’envoyer ses collègues dehors ou encore dans la scène de l’immeuble où le racisme et la violence gratuite transpirent des troupes de polices mais pas de nos deux flics.

Cette humanité sera préservée un temps, et même mise en avant par la grossesse de Fran. Mais, dans le centre commercial, la société de consommation reprend le dessus. Nos personnages deviennent envieux de toutes ces marchandises à portée de main. Jusqu’au moment où leur eldorado ressemble à l’extérieur et où la réalité reprend le dessus avec l’arrivée d’une bande de pilleurs et de tueurs de zombies qui veulent eux aussi leurs parts du gâteau. Tout ce propos est d’ailleurs très bien mis en avant quand Steve, plutôt que de se mettre à l’abri, tire sur les pilleurs qui lui prennent son argent, en réalité celui de la banque du centre commercial.

Loin d’être le meilleur réalisateur, on retrouve à travers la caméra de Romero une simplicité liée à une volonté réelle de surprendre et d’effrayer. Ainsi, on passe facilement d’un plan large à un gros plan sur des boyaux. Parce que malgré l’intelligence du scénario, on reste dans du cinéma gore. Donc, on tranche des têtes, on mange des mollets, on fait exploser des cervelles. Il est néanmoins assez difficile de juger entièrement ce film. En effet, il existe trois montages différents, le classique Director’s cut, le montage américain fait par Romero et le montage européen fait par Dario Argento. La version européenne serait, parait-il, plus violente et moins drôle que la version américaine. Personnellement, je n’ai jamais été particulièrement effrayée par ce film. Le maquillage bleue et la danse de Thriller faisant perdre beaucoup de crédibilité à ces zombies…

Sur ce, je vous laisse, le Guide de survie en territoire zombie m’attend, on ne sait jamais.

 

Note : 8 / 10 – Pour moi, un des films du genre le plus intéressant.

 

RDV pour le prochain film : My Brilliant Career ( Gillian Armstrong,  1979)

 

Fiche Technique

Réalisation : Geroge A. Romero

Pays d’origine : États-Unis, Italie

Durée : 117 minutes

Acteurs/Actrices : David Emg, Ken Foree, Scott H. Reiniger, Gaylen Ross

 

Lien IMDB

Cliquez ici pour découvrir le projet

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.