129. La Reine Christine / Queen Christina (1933)

600x800_212022

Synopsis : La Reine Christine, accédant au pouvor très jeune, est promise en mariage à son cousin. Mais, lors d’une sortie, elle tombe amoureuse d’un émissaire espagnol.

Ah Garbo, Garbo, Garbo. Quelle actrice, quelle beauté et quel talent. Moi qui ne suis pas toujours très sensible au film historique, j’ai été plus qu’emballée par celui-ci.

Passons sur la réalisation assez rapidement, elle n’a, pour le coup, rien d’exceptionnel. Par contre, les décors en jettent carrément. D’inspiration très clairement théatrale, les pièces sont dépouillées de tout objet inutile, Roben Mamoulian pose une ambiance gothique très particulière, et en total cohérence avec les traits durs de Greta Garbo, et avec la rigueur du personnage de la Reine Christine. Que ce soit les trônes et autres attributs royaux des scènes d’intérieur, la chambre de l’auberge, spacieuse mais clair et vide, ou la neige des scènes extérieurs qui ressemble (voire est, je pense) à un doux tapis, chaque scène est travaillée pour mettre en avant la dualité du personnage de la reine.

14012412375913439411925390320x240-IGE

Et que dire de ce personnage. Si libre, si féministe, si cultivée. Ca fait du bien, un personnage féminin d’une telle force, armé d’autant de convictions. Moi qui suis une bille en histoire, j’ai envie de lire une biographie de la Reine Christine (si les historiens ont des idées…).

Bref, tu l’as deviné cher ami, je suis conquise par cette Reine. Tout comme chacun des personnages de cette histoire, tout comme le réalisateur qui sublime à chaque plan une Greta Garbo qui a été, à ce que dit la légende, conquise également par ce personnage, si proche d’elle.

Note : 9/10 – Je le redis, mais Greta quoi !

RDV pour le prochain film : L’Ange Bleu (Josef von Sternberg, 1930)

Fiche technique :

Réalisation : Rouben Mamoulian

Pays  : Etats-Unis

Durée : 99 minutes

Distribution : Greta Garbo, John Gilbert, Ian Keith


Cliquez ici pour découvrir le projet

Lien IMDB

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. Ping :1001 Films | 134. Ninotchka (1939)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.