127. Blow-Up (1966)

artoff579Synopsis : Thomas est photographe de mode dans le Londres des sixties. Lors d’une séance dans un parc, il prend des photos d’un couple. La femme le supplie de récupérer les photos. Thomas la berne et cherche à comprendre pourquoi cette femme a souhaité à tout prix les récupérer.

Je suis très embêtée. Face à cette Palme d’or et à ses critiques dithyrambiques, je suis restée de marbre, voire je me suis emmerdée.

Malgré la réalisation d’Antonioni, le scénario est léger. Ou plutôt pas exploité du tout. On y retrouve pourtant des pistes assez faciles : la frontière entre le réel et l’imaginaire, à travers cette photo, qui devient comme une obsession pour Thomas, dans laquelle il voit des indices pour finalement ne plus les voir; le parcours initiatique, le Thomas du début du film, odieux et pervers, n’est plus le même qu’à la fin. Mais, il manque à mon sens encore quelque chose. Là où Antonioni s’attarde sur le rapport de Thomas avec les femmes et sur son « doudou », l’appareil photo brandit en permanence (symbole phallique, ce que c’est facile quand même), j’ai eu terriblement envie qu’il s’attarde sur le pouvoir de la photo, de l’image. Celle que l’on renvoie, celle que l’on voudrait renvoyer. Ce point de vue n’est qu’esquissé pour faire place aux seins de Jane Birkin. Super ! Les scènes où Thomas joue avec les images, ou avec les objets, comme cette merveilleuse hélice (art contemporain spirit), pour créer une ambiance, des images, des apparences amorcent un travail, qui fait écho à l’énigme. Mais l’égocentrisme de Thomas, et je ne peux m’empêcher de penser, d’Antonioni, reprend le dessus et patîne d’inutilité le film.

Note : 3/10 – Par contre, quelle BO….

RDV pour le prochain film : La Dame du Vendredi (Howard Hawks, 1940)

Fiche technique

Réalisation : Michelangelo Antonioni

Pays d’origine : Etats-Unis, Royaume-Uni, Italie

Durée : 112 minutes

Acteurs/Actrices : David Hemmings, Vanessa Redgrave, Peter Bowles, Sarah Miles, Jane Birkin, Gillian Hills

Récompenses : Palme d’or au Festival de Cannes en 1967


Cliquez ici pour découvrir le projet

Lien IMDB

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.