107. Trop tôt, Trop tard (1982)


906047TroptttropSynopsis : 
Film en deux parties dont la première est consacrée à la France, la seconde à l’Egypte. Sur les images de la campagne bretonne est lu un texte de Engels décrivant la misère des paysans en 1789. Pour l’Egypte, c’est un texte de l’historien Mahmoud Hussein sur la lutte des classes dans ce pays, depuis Bonaparte jusqu’au règne de Sadate.

J’essaie toujours de résumer par moi-même les films, mais, là, j’avoue, c’est celui de Télérama.

Alors, comment vous expliquer ? Même dans mes plus sombres heures de blocage de facs, même dans mes pérégrinations intelectuelles de gauchistes, même lorsque je me suis tapé du Guy Debord, je ne me souviens pas de moments plus ennuyeux que ce documentaire.

La scène de démarrage consistant à tourner autour de la Place de la Bastille pendant 6 minutes, enchaîné sur des plans de champs en Bretagne, ou au fin fond de la campagne française avec un mec qui lit Engels, honnêtement, c’est trop pour moi. Et contrairement à d’autres films, bien chiants (comme India Song, par exemple) mais auxquels j’arrive à trouver des points positifs, je ne vois pas ce que ce film vient faire là. L’auteur de l’article sur Trop Tôt, Trop Tard, Jonathan Rosenbaum, grand critique américain, le compare même à Playtime de Tati. Incompréhensible.

Bref, je n’ai pas aimé, je me suis emmerdée.

Note : 1 /10 – Non, mais rien en fait.

RDV pour le prochain film : L’Impossible Monsieur Bébé (Howard Hawks, 1938)

Fiche technique

Réalisation : Danièle Huillet, Jean-Marie Straub

Pays d’origine : Allemagne, France

Durée : 100 minutes

Lien IMDB

Cliquez ici pour découvrir le projet

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.