103. Network (1976)

NetworkSynopsis : Howard Beale, présentateur de du journal du soir sur UBS, apprend qu’il va être licencié faute d’audience. Le soir même, il annonce qu’il va se tirer une balle dans la tête en direct lors de la prochaine édition.

Etant convaincue qu’un des plus gros problèmes que connaît la France aujourd’hui est l’information spectacle dans laquelle nous ont plongé les médias en continu, ce petit bijou de Sydney Lumet m’a réellement emballé. J’avoue que je ne l’avais jamais vu et quel dommage !

Fort d’un casting impressionnant dont une Faye Dunaway incroyable, Network met en avant les coulisses du monde de la télévision et surtout de la domination des chiffres et surtout de l’audience jusqu’à faire et dire n’importe quoi tant que ça marche.

Le point de départ du film : un pétage de plomb du présentateur du 20h d’une chaîne. Et c’est ainsi, qu’en devenant une sorte de prédicateur, les audiences montent et qu’il sauve sa place à la télévision.

Ce film sonne aujourd’hui comme une prédiction. La télévision est devenue ce que Sydney Lumet montre dans Network. En visionnant ce film aujourd’hui, on a l’étrange impression de Voir un documentaire sur la dérive télévisuelle plutôt qu’une fiction. Cela est du à la capacité de Sydney Lumet à faire oublier la caméra et le montage au spectateur.

Le réalisateur peut ainsi montrer plusieurs réactions différentes des journalistes, des employés de la chaîne, du public face à ce que le monde pense être vrai car sortant de la petite lucarne du salon mais également des activistes qui utilise et se laisse utiliser par la télévision, tout comme les lobbys actuels sur les chaînes d’infos 24/24.

Mais Sydney Lumet expose aussi les manipulations de Diana (Faye Dunaway) pour tirer le maximum d’Howard et de ses discours. Celui-ci se laisse faire et entre dans la spirale qu’il dénonce à coups de grandes phrases. Finalement, ce n’est pas tant la télévision qui manipule, comme une sorte de monstre, mais belle et bien les hommes qui en manipulent d’autres pour en tirer le meilleur parti.

Pour vous donner envie, un petit extrait :

Note : 8 /10 – A découvrir ou redécouvrir à tout prix.

RDV pour le prochain film : Octobre (Sergueï Eisenstein, 1928)

Fiche technique

Réalisation :  Sydney Lumet

Pays d’origine : Etats-Unis

Durée : 120 minutes

Acteurs/Actrices : Faye Dunaway, William Holden, Peter Finch, Robert Duvall

Récompenses : Oscars 1977 du meilleur acteur pour Peter Finch, de la meilleure actrice pour Faye Dunaway, de la meilleure actrice dans un second rôle pour Beatrice Straight, du meilleur scénario original pour Paddy Chayefsky. Golden Globes 1977 du meilleur acteur dans un film dramatique pour Peter Finch, de la meilleure actrice dans un film dramatique pour Faye Dunaway, du meilleur réalisateur pour Sidney Lumet, du meilleur scénario – Paddy Chayefsky. BAFTA 1978 du meilleur acteur pôur Peter Finch

Lien IMDB

Cliquez ici pour découvrir le projet

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.