01. Le Troisième Homme / The Third Man (1949)

The Third Man

« L’Italie sous les Borgia a connu 30 ans de terreur, de meurtres, de carnage… Mais ça a donné Michel-Ange, de Vinci et la Renaissance.
La Suisse a connu la fraternité, 500 ans de démocratie et de paix. Et ça a donné quoi ? … Le coucou ! »

Synopsis : Holly Martins débarque dans la Vienne de l’après-guerre en ruine pour rejoindre son ami Harry Lime qui doit lui proposer un travail. En arrivant chez ce dernier, Holly découvre que son ami est mort, renversé par un camion. Les circonstances de cette mort et l’ambiance générale de Vienne font penser au héros que ce n’est pas un accident.

Tourné en décors naturels à Vienne, Le Troisième Homme est un polar et une histoire d’amitié. Les acteurs y sont époustouflants, en particulier Orson Welles, qui, en un clignement de cils, peut changer d’émotion.

Je n’avais jamais vu ce film, alors que j’ai le DVD depuis longtemps. Pour commencer ma revue de ces 1001 films, je ne suis pas déçue. D’autant qu’il est très agréable de voir qu’à une époque on ne montrait pas tout dans un film, une scène d’hôpital où on ne voit pas de cadavres et de gens en train de mourir, c’est reposant. Ce qui en fait un chef d’oeuvre du genre réside dans deux choses : la photographie et la musique de Anton Karas. La musique d’abord : des thèmes joués à la cithare en parfait décalage avec l’ambiance sombre. La photographie ensuite, qui allie à la fois un jeu constant sur l’ombre et la lumière et des choix audacieux de prises de vue, comme la scène vue par le regard d’un enfant.

Un vrai polar que je conseille à tous, tant pour l’histoire que pour l’ambiance. Petit coup de coeur pour la clé du scénario : un petit chaton.

Fiche Technique

Réalisation : Carol Reed

Scénario : Graham Greene, Alexander Korda, Carol Reed, Orson Welles

Pays d’origine : Royaume-Uni

Durée : 104 minutes

Acteurs/Actrices : Joseph Cotten, Orson Welles, Alida Valli, Trevor Howard, Bernard Lee

Distinctions : Grand prix du festival de Cannes 1949, Oscar de la meilleure photographie 1951

Lien IMDB

RDV pour le prochain film : Shining

Cliquez ici pour découvrir le projet

Lien pour marque-pages : Permaliens.

4 Commentaires

  1. Ce film est définitivement un chef d’œuvre. La lumière, notamment dans cette ville de nuit ou dans la scène incroyable des égouts est fascinante.

    Et puis, la réplique que tu mets en exergue est une des plus belles dont je me souviens…

  2. Ben voilà. Il suffit que je me fasse une liste de lecture qui devrait m’occuper pendant les quinze prochaines années pour que tu me donnes envie de voir des films dont je suis sur que le téléchargement, en plus d’être illégal et moralement répréhensible est affreusement compliqué.

    Je me mets en quête du DVD.

  3. Cette réplique seule donne très envie de se jeter dedans! Je pose une option sur le dvd!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.